© Tommy Hartanto
Août 2019
Lisa Chaïb-Auriol
Soprano

Passionnée par les Arts, c’est à travers des moyens d’expression très variés que Lisa dépeint sa personnalité. La musique, le cinéma, les arts plastiques, la mode, autant de disciplines qui enrichissent sa culture et nourrissent sa vision du monde. C’est cependant sur scène qu’elle s’épanouit véritablement et que cette diversité prend alors tout son sens. Cette scène qu’elle foulera dès son plus jeune âge dans de nombreuses productions au Théâtre du Capitole de Toulouse au sein de la Maîtrise.

En parallèle, elle intégrera le CRR de Toulouse où elle obtient son diplôme d’Alto et entre dans la classe de Chant d’Anne Fondeville-Bleuse à l’âge de 15 ans. Durant cette période, elle suit également des cours de Théâtre et des cours à l’Ecole des Beaux-Arts de Toulouse durant 7 ans. A l’âge de 18 ans seulement, elle est admise à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de chant de Frédéric Gindraux.

En 2016, elle est invitée par Raymond Duffaut à se produire à l’Opéra Grand Avignon et à la cathédrale de Vaison-la-romaine dans le cadre du Tremplin Jeunes Talents. Elle y reçoit le 1er prix « Jeune Espoir ». En 2018, elle remporte à ce même concours pas moins de 3 prix : le 1er Prix « Jeune Talent », le « Prix de la meilleure interprète du répertoire italien » ainsi que le « Prix Grand Avignon ». Elle sera également finaliste régionale du concours Voix Nouvelles.

La même année, elle se produit en tant que soliste pour le Requiem de Fauré avec l’Orchestre et Chœur des Universités de Paris. Elle interprète, dans le salon d’honneur du Grand Palais à Paris, le rôle d’Isis dans « Giove in argo » d’Antonio Lotti dirigé par Leonardo Garcia Alarcon. D’octobre 2018 à janvier 2019, elle chante aux Nocturnes du Grand Palais dans le cadre de l’exposition « Eblouissante Venise ».

En 2019, elle chante en tant que soliste dans la Passion selon St Matthieu de Bach dirigée par Jos Van Veldhoven à Notre-Dame de Paris, dans le « Gloria » de Poulenc à la Basilique St Sernin de Toulouse, et dans le Requiem de Fauré à l’église de la Madeleine à Paris.

L’été dernier, elle remporte le prix Engie – Révélation 2019 du festival international du bassin d’Arcachon « Les Escapades Musicales » et le « prix jeune espoir » du concours international de Mâcon. Elle interprète le rôle de Pamina dans « La Flûte enchantée » de Mozart avec Pro’Scenio et ainsi que le rôle de Micaëla dans « Carmen » de Bizet dirigé et mis en scène par Béatrice Uria-Monzon aux Nuits Musicales en Armagnac.

Elle est lauréate des fonds Tarrazi ainsi, Legs de Maria Godart Kareska et a obtenu en janvier 2020 le  « prix de la vocation » de la Fondation Bleustein-Blanchet. Elle approfondit sa formation en participant régulièrement à des Masterclass (notamment avec Regina Werner, Brigine Jäger, Mireille Delunsch et Jean-Jacques Cubaynes).

La saison prochaine, elle se produira dans divers festivals, notamment au Festival Baroque de Pontoise en concert avec Julie Depardieu, aux Escapades Musicales sur le bassin d’Arcachon, ainsi qu’en récital avec l’Opéra Grand Avignon.