© Stefan
Mars 2016
Éléonore Darmon
Violon

Lauréate de nombreux prix internationaux, des Fondations Banque Populaire, Cziffra et Or du Rhin, Éléonore Darmon est aujourd’hui considérée comme l’une des violonistes françaises les plus en vue de sa génération. Entrée à l’âge exceptionnel de 14 ans au CNSM de Paris, elle en ressort couronnée d’un premier prix de violon et de musique de chambre, et diplômée du cycle de perfectionnement « Violon-Concertiste ». Elle étudie ensuite durant trois ans auprès de Pavel Vernikov en Italie (Florence) et en Autriche (Vienne).

Sa carrière de concertiste commence très tôt : dès l’âge de 16 ans, elle se produit dans le Concerto de Mendelssohn avec l’Orchestre Symphonique de Nancy. Plébiscitée par le public, elle interprète ensuite nombre de grands concertos du répertoire avec des orchestres tels que : l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National d’Ukraine, le Baden Sinfonietta en Autriche, l’Orchestre Symphonique Royal du Maroc… Elle effectue la tournée d’hiver 2010/2011 du Wien Waltz Philharmonie en tant que violon solo de l’orchestre et interprète le concerto de violon chinois “Butterfly lovers” dans une douzaine de villes en Chine dont Pékin (Concert au Beijing Concert Hall). En 2012, elle reçoit le “Aurora Chamber Music Award” (Suède) et joue à cette occasion le Concerto en ré majeur de Paganini. La même année, elle joue le Double-Concerto de Brahms avec le violoncelliste Alexey Zhilin sous la direction d’Oleg Reshetkin au Maroc (à Meknès, Casablanca et Rabat). En 2013, elle interprète le Concerto de Beethoven avec l’orchestre de Paul Kuentz à Paris et en Bretagne, où elle effectue une tournée de quinze concerts, avec cette fois-ci les Quatre Saisons de Vivaldi.

En 2014, elle est choisie par Marielle Nordmann pour être la “marraine” du Festival “Les Musicales de Bagatelles” à Paris puis à l’Arsenal de Metz et joue entre autres oeuvres la célèbre sonate des Trilles du Diable de Tartini accompagnée par le quatuor Varèse dans une adaptation inédite.

Éléonore est également une chambriste accomplie : elle forme depuis 2011 un duo avec le pianiste Antoine De Grolée et s’est produite aux cotés de Mischa Maïsky, Frans Helmerson, Martha Argerich, Gordan Nikolic, Lawrence Power, Emmanuel Rossfelder et même de Roby Lakatos, dans des Festivals du monde entier.
De 2013 à 2015, elle organise une saison de musique de chambre à Paris intitulée “Des Musiques & des Hommes” où des artistes comme Gary Hoffman, Diana Ligeti, Daria Hovora, Vladimir Mendelssohn, Pierre Fouchenneret, François Salque – entre autres – se sont produits auprès d’elle.
Elle devient, en 2014, la nouvelle directrice artistique du Festival de Sagonne, dans le Berry.

Depuis 2015, elle est régulièrement invitée par l’Orchestre National du Capitole de Toulouse en tant que violon super-soliste ou co-soliste sous la direction de Tugan Sokhiev, Joseph Swensen, Thomas Sondergard, Georges Prêtre…

Éléonore joue un violon Gianbattista Grancino et un archet Eugène Sartory.