© Caroline Doutre
Décembre 2014
Ismaël Margain
piano

Né en 1992 à Sarlat, Ismaël Margain suit un apprentissage musical très diversifié : il apprend le piano, la flûte, le saxophone, s’initie au jazz ou encore à la composition. Le pianiste et chef d’orchestre Vahan Mardirossian le présente à son ancien maître Jacques Rouvier, qui le prépare au concours d’entrée au Conservatoire supérieur de musique et de danse de Paris. Reçu à l’unanimité, il choisit d’entrer dans la classe de Nicholas Angelich puis de poursuivre sa formation auprès de Roger Muraro.

Ismaël Margain bénéficie très vite d’importantes distinctions. Lauréat du Concours International Génération SPEDIDAM 2011, il est récompensé par le Président du Jury Aldo Ciccolini pour sa version du 4ème Concerto de Beethoven. Au Concours International Long-Thibaud 2012, Ismaël Margain reçoit le Prix du Public et le 3e Grand Prix Marguerite Long pour son interprétation du Concerto n°23 de Mozart, accompagné par l’Orchestre Philharmonique de Radio France. En 2012, Ismaël Margain remporte également le 1er Prix au Concours de la Société des Arts à Genève. La Fondation Singer-Polignac l’accueille comme résident et en 2014 il est lauréat du Prix de la Yamaha Music Foundation of  Europe.

Après avoir donné au début de sa carrière un récital à l’Opéra de Limoges en hommage à Liszt et à Schubert, Ismaël Margain est invité à se produire en récital ou en musique de chambre dans de nombreux festivals tels que Pâques à Deauville, Chopin à Paris, Pablo Casals, Piano aux Jacobins à Toulouse, le festival de Prades ou encore le Bel-Air Claviers Festival. Il a partagé la scène avec le Quatuor Hermès, Lise Berthaud, Edgar Moreau, Bertrand Chamayou, Gérard Caussé, Alexandra Soumm, Guillaume Vincent… Cette année, il a joué les deux Concertos de Ravel avec l’Orchestre Philharmonique de Nice, le Carnaval des animaux au Théâtre des Champs Elysées et le 2ème concerto de Chopin à Genève et Sofia.

Ismaël Margain poursuit une carrière internationale et s’est déjà produit notamment au en Allemagne, en Suisse, en Bulgarie, en Amérique Latine ou encore aux Etats-Unis pour une série de récitals, concertos et master classes.

On peut l’entendre régulièrement en concert et en interview sur les ondes de Radio France dans les émissions d’Arièle Butaux, Gaëlle Le Gallic ou Frédéric Lodéon.

Ismaël Margain a déjà enregistré deux disques en duo de piano à quatre mains avec Guillaume Bellom, consacrés à Schubert et Mozart (ffff dans Télérama) et parus sous le label Aparté/ Harmonia Mundi. Avec Adrien La Marca, il a choisi des pièces d’un répertoire qu’il affectionne, Mendelssohn/Schubert/Schumann. Un disque solo est en préparation pour le printemps 2015.