©
Décembre 2012
Wenjiao Wang
piano

Née en 1985 en Chine, Wenjiao Wang débute ses études de piano à l’âge de quatre ans. À douze ans, elle intègre le Conservatoire de Musique et de Danse de Shenyang. La même année, elle est invitée comme soliste par le Aiyue Symphony Orchestra de la région nord-est de la Chine.

 

C’est en 2003 qu’elle entame sa carrière internationale en France. Formée au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans les classes de Jean-François Heisser, Claire Désert et Pierre-Laurent Aimard. Elle obtient un Premier Prix de piano en 2008, un Master de piano mention très bien à l’unanimité avec les félicitations du jury en 2010, ainsi qu’un Master de Musique de Chambre en 2012. Elle est lauréate de la Fondation Alfred Reinhold et est soutenue par le Musée Bonnat de la ville de Saint-Jean-de-Luz. En 2011, le Prix de Fondation d’entreprise Safran pour la musique lui est décerné en l’Hôtel national des Invalides.

 

Elle se produit régulièrement en soliste en France et à l’étranger. En 2006, elle est invitée par le Festival Printemps des Arts de Monte-Carlo pour la création de Blue Party de Christian Lauba, avec le récitant Daniel Mesguish, œuvre qu’elle réinterprétera avec comme récitant Jean-Claude Pennetier la même année. En 2007, elle se produit au Festival Musique sur Ciel, lors d’un concert diffusé en direct sur France Musique. En 2008, elle donne un récital à Thann en mémoire du concert qu’y donna Frantz Liszt le 6 Juillet 1845. La même année, elle est invitée pour des récitals par le Festival Encuentro Internacional Arte Joven au Mexique, après avoir remporté le Prix de l’Académie Maurice Ravel. La parution de son premier album, Duo Azar, chez PAI Records (2011), autour des musiques espagnoles et du tango, a fait l’objet d’une tournée de concerts et de cours publics en Argentine en août 2011. En 2012, elle donne des récitals à Leipzig dans le cadre de la saison Blüthner Classic. Pendant l’été 2012, elle se produit en concert avec Jean-François Zygel en quatre mains au Festival 1001 notes et donne un récital au Festival du Périgord Noir. On a pu l’entendre régulièrement sur France Musique cette année.

 

Wenjiao Wang se produit également en tant que chambriste, au grand salon des Invalides, aux Musées d’Orsay, au Musée de l’Orangerie, à la Cité de la Musique, à la salle Cortot, à l’Opéra Comique de Paris et à l’Opéra National de Bordeaux.