Pejman Memarzadeh, Directeur musical

 

Pejman Memarzadeh© J.Diemer

Pejman Memarzadeh© J.Diemer

 

Violoncelliste de formation, Pejman Memarzadeh s’est engagé dans la direction d’orchestre au fil de ses multiples rencontres et expériences musicales. Fondateur de l’Orchestre des Musiciens de la Prée devenu en 2009 Orchestre de l’Alliance, il est depuis 2000 le directeur artistique et musical de cet ensemble qu’il dirige avec passion et dynamisme et avec lequel il a donné de nombreux concerts à travers le monde.

 

Ses sources d’inspiration, il les a trouvées dans les interprétations de Christian Ferras, Emil Gilels, Jacqueline Dupré, Glenn Gould ou dans la direction de maestros tels que Carlos Kleiber, Carl Schuricht, Carlo Maria Giulini et plus proche de nous John Elliot Gardiner, Christopher Hogwood et Neville Mariner.

 

Remarqué et conseillé par Philippe Entremont, encouragé par Miguel Angel Estrella, Pejman Memarzadeh a été l’un des principaux chefs de l’Orchestre pour la Paix, constitué de musiciens israéliens et du monde arabo-musulman, avec lequel il a réalisé plusieurs tournées en France et à l’étranger.

 

Pejman Memarzadeh a collaboré avec de grands solistes internationaux parmi lesquels Augustin Dumay, Philippe Entremont, Jean-Philippe Collard, Gérard Caussé, Olivier Charlier, Gérard Poulet, Gary Hoffman, Emmanuel Rossfelder, Nemanja Radulovic… Il a contribué à faire connaître de nombreux jeunes musiciens dont le trio les Esprits, Pierre Génisson, Tatsuki Narita, Guillaume Vincent, Sarah Nemtanu, Romain Leleu, Alexandru Tomescu, Nima Sarkechik, Adam Laloum… Il a ainsi toujours été à l’écoute des jeunes artistes et à la recherche des talents de demain. La qualité du travail produit par l’Orchestre lui a valu la réalisation d’une collaboration privilégiée avec le Concours International Long-Thibaud.

 

Nombre de compositeurs de notre temps figurent au répertoire de l’Orchestre : Nicolas Bacri, Alfred Schnittke, Sofia Gubaïdulina… L’Orchestre a renforcé son implication dans la création contemporaine en proposant des résidences à des compositeurs tels que Pierre Thilloy et Régis Campo. Avec l’Orchestre de l’Alliance, Pejman a créé diverses œuvres parmi lesquelles L’Elégie pour trompette de Thierry Escaich, la Première Symphonie pour baryton et orchestre et le Concerto pour violoncelle d’Olivier Greif, Les Oiseaux de Solitude de Philippe Chamouard, la Symphonie Blanche pour orchestre et orgue de Françoise Choveaux (créée à Notre-Dame de Paris).

 

Après une résidence de trois ans au Théâtre de Poissy (2000-2003), il effectue de nombreux concerts à l’étranger en Allemagne (Staatsoper), en Pologne (Radio Nationale) et en Irlande (National Concert Hall). L’Orchestre a été accueilli une nouvelle fois en résidence dans les Yvelines à la Barbacane en 2007-2008.

 

Afin d’incarner d’avantage son projet artistique, Pejman Memarzadeh développe une démarche solidaire spécifique dès 2005 avec Caroline Sénéclauze : les Saisons de la Solidarité. Il apporte toujours une attention particulière à la présentation des œuvres et donne aux spectateurs des clés d’écoute lors des concerts. Les Saisons de la Solidarité sont reconnues d’intérêt général.

 

Engagé dans la pédagogie, Pejman Memarzadeh a donné avec l’Orchestre de l’Alliance une série de concerts présentés aux côtés de Jean-François Zygel, puis des concerts pédagogiques lors de ses résidences au Théâtre de Poissy (2000-2003) et à la Barbacane dans les Yvelines (2007-2008) ainsi qu’à la Salle Gaveau pendant 5 années devant des centaines de jeunes issus de l’Éducation Prioritaire en partenariat avec le Ministère de l’Éducation Nationale.

 

Pejman Memarzadeh a souhaité créer, avec l’Orchestre de l’Alliance, des passerelles entre l’Occident et l’Orient et renforcer les liens entre les civilisations. Il réalise une première tournée en Iran en 2002, faisant de son ensemble le premier orchestre occidental à se produire dans ce pays depuis la Révolution de 1979, puis une seconde en 2005 en compagnie de Gary Hoffman. L’Orchestre de l’Alliance a fait son grand retour en Iran en avril 2016 lors d’une tournée avec la participation du pianiste Guillaume Vincent et les violonistes Simon Bernardini et Hildegarde Fesneau.

 

En 2013, il travaille avec Renaud Déjardin à la conception et à la transcription des plus belles valses pour un orchestre de 15 solistes, qui s’est produit au Bal de l’X en 2013, au Cirque d’Amiens en 2014 et dans le cadre de la 7ème édition des Escapades Musicales en 2016, afin de remettre cette tradition si précieuse au cœur de notre époque.

 

Au cours de la saison 2015-16, Pejman Memarzadeh a dirigé l’Orchestre de l’Alliance à la Philharmonie de Paris, en Iran dans le cadre de la tournée de l’Orchestre de l’Alliance, à la Salle Gaveau, au Théâtre de Poissy mais aussi à la Caravelle de Marcheprime et au Port des Tuiles de Biganos dans le cadre de la 7ème édition du festival Les Escapades Musicales.

 

Il s’est produit comme chef invité avec l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine, l’Orchestre de Chambre de Reykjavík lors d’un concert à l’Harpa Concert Hall rediffusé sur la Radio Nationale Islandaise ainsi qu’avec l’Orchestre de Chambre de Toulouse.

 

A travers une direction d’orchestre pleine de sens, de passion et d’humilité, Pejman Memarzadeh a construit un ensemble mature, atypique et engagé, en y apportant son dynamisme, ses valeurs et sa vision artistique unique.

 

 

 www.pejman-memarzadeh.com