Mars 2016
Simon de Cyrène

Les Maisons Partagées Simon de Cyrène

Une réponse innovante pour redonner du sens à la vie quand elle bascule dans le handicap (Traumatisme crânien, AVC, IMC…)
Comment aimerais-je vivre si je devenais handicapé ?

Avec les progrès de la médecine, chaque année, plus de 40 000 personnes survivent à un accident cérébral à la naissance ou en cours de vie (accident grave de la route, accident de sport, AVC…). Après plusieurs mois de coma, les lésions cérébrales acquises ont pour conséquences des handicaps variés et sévères (physiques, psychiques, cognitifs…). L’existence bascule définitivement dans le handicap.

Elles témoignent : « Ma plus grande souffrance depuis mon accident, c’est la solitude ».

La réponse de Simon de Cyrène : un « art du vivre ensemble » fondé sur l’amitié et la fraternité.

Depuis plusieurs années, Simon de Cyrène développe des Maisons Partagées : des maisons à taille humaine, au cœur de nos villes, où vivent ensemble personnes handicapées et personnes valides.
Assistants salariés, volontaires et bénévoles accompagnent les résidents pour vivre à leur rythme, nouer des liens d’amitié, développer leurs projets personnels et être des acteurs dans la cité. C’est également faire un pas vers l’autonomie, en ayant un « chez-soi » qui favorise l’inclusion et l’épanouissement de chacun.

« Avec les autres résidents, nous apprenons à nous connaître. Nous ne parlons pas du passé, nous vivons le présent. Il y a une dimension humaine fondamentale à Simon de Cyrène : du temps pour être ensemble et pas uniquement pour être accompagnés. On fait confiance aux personnes, elles ne sont alors plus assistées mais responsables, elles participent aux choses du quotidien. »
Aude, résidente chez Simon de Cyrène
Des lieux de cohabitation amicale entre personnes valides et handicapées

Chaque maison et appartement accueille autour d’un salon/salle-à-manger/cuisine communs, 6 studios pour personnes handicapées, 4 chambres pour des assistants et un logement pour un responsable d’appartement. Cette vie partagée se répartit entre espace de vie personnel (studio) et espaces de vie commun (grande pièce à vivre au sein de l’appartement, salles d’activités partagés, jardin…). Ainsi, chaque résident habite chez lui, tout en bénéficiant de l’accompagnement nécessaire. Il participe activement à un projet qui lui correspond.

Depuis novembre 2010, à Vanves (92), 70 personnes handicapées cérébro-lésées et assistants valides (salariés et volontaires Service Civique) habitent ensemble au sein de 4 appartements partagés et 10 studios « satellites » (pour résidents plus indépendants).
Une maison vient d’ouvrir à Angers (juin 2015) : elle accueille actuellement 11 personnes dont 6 résidents handicapés.

Vers de nouveaux lieux de vie partagée

L’expérience réussie des Maisons Partagées à Vanves et à Angers permet aujourd’hui à Simon de Cyrène de répondre aux besoins d’un nombre grandissant de personnes cérébro-lésées dans différentes villes de France.
De nouveaux lieux de vie Simon de Cyrène sont en développement à Rungis mais également à Bordeaux, Nantes, Dijon, Lille, Lyon, Paris, Marseille…
Zoom sur le projet de Rungis (94)

Située sur un site magnifique et arboré en centre-ville, la Maison Partagée de Rungis sera constituée de 5 appartements partagés et des studios satellites, sur un terrain de 9 500 m². 33 personnes handicapées et 26 assistants seront accueillis dès la fin 2016.

Chaque appartement comprendra 6 studios aménagés pour des personnes en situation de handicap, 4 chambres pour les assistants salariés ou volontaires et un appartement mitoyen pour le responsable d’appartement.
Les parties de vie communes incluront un grand salon-salle à manger, ouvert sur le jardin et une cuisine collective. Des espaces réaménagés et embellis seront réservés aux activités de groupe.

La pose de la 1ère pierre a eu lieu le 7 juillet dernier et les travaux ont déjà bien avancé. Les 1ers habitants pourront intégrer leur logement en décembre 2016.

 

« J’ai vu le chantier, les plans, je peux commencer à imaginer les maisons. J’ai envie d’être dans un an, j’ai hâte de poser la dernière pierre ! »

 

Plus d’informations sur www.simondecyrene.org